Lors d'un Conseil des Ministres à Gitega
Dirigeants du MDC assis au Milieu, entourés du Personnel, à la FETE DES TRAVAILLEURS
Au travail, réunion de coordination des intervenants en décentralisation: Avril 2017
Visite au Maroc: partage d'expérience sur la décentralisation
Hauts Cadres invités au 4ème Forum des gouvernements Locaux. Mars 2016
Projet PACTE: Atelier d'orientation des Partenaires du Programme PACTE, Avril 2017
fatcow vs bluehost

A la recherche des partenaires...

Écrit par NIYONZIMA Balthazar

 

La Ministre a en effet, présenté à ses interlocuteurs l'état des lieux des activités en phase de réalisation sur terrain, avant de les inviter à soutenir les efforts du Ministère, à commencer par les zones où la coopération Suisse est déjà établie, à savoir NGOZI et KAYANZA , en attendant que la situation ne s'améliore, avait ajouté le Ministre, vu que les pays Européens ont suspendu la coopération directe avec le Burundi suite à la situation politique actuelle.

Entre autres domaines de coopération cités, le secteur des coopératives,où une loi a été voté en vue de permettre, avec sa promulgation, le relèvement du niveau de vie des communautés locales, notamment par le regroupement de la population en coopératives d'achat et de vente des produits agricoles. Il a  également été évoqué le MCPEA (Microcrédits aux Pauvres Économiquement Actifs), un produits qui a permis l'insertion dans le circuit financier, par octroi des petits crédits, aux populations des quelques communes pilotes où il a été déjà essayé, et donc qu'il faudrait, si les moyens le permettaient, mettre à l’échelle nationale.

 

 

La Directrice de coopération a félicité le Ministère du pas déjà franchi et s'est montré d'avantage intéressée des activités du ministère, lesquelles rentrent en grande partie dans le domaine d'action de son organisation. Elle a cependant regretté la rupture temporaire de la coopération directe, et a nourrie d'espoir pour le retour à la normale. Elle a fait savoir que cet état de chose bloque le fonctionnement normal, avant d'annoncer qu'ils restent sur terrain, à l'échelle local, en attendant la normalisation de la situation. Cela n’empêchera cependant que les deux institutions restent en contact permanente; par échange d'information, par exemple, le partage du Plan d'Action 2017 du Ministère, comme d'ailleurs Madame la Ministre l'avait souhaité, en vue de cadrer les activités qui pourraient être réalisées ensembles. L'on ne se perdra pas de vue, telle a été la conclusion.

 

 

 

 

 

 

Copyright © 2017 Ministère de Développement Communal. Tous Droits Réservés.
Produit par Burundi Shop